L’essor de l’or liquide : l’évolution de la consommation d’huile d’olive

consommation d'huile d'olive

Selon l’étude Olive Oil Market Size, la taille du marché mondial de l’huile d’olive était estimée à 22,30 milliards de dollars américains en 2022 et devrait augmenter à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 5,2 % de 2023 à 2030.

Le segment de l’huile d’olive vierge devrait connaître une expansion à un TCAC de 6,1 % jusqu’en 2030. D’une part, le segment des aliments et des boissons représentait la plus grande part des revenus, soit 43,4 % en 2022, et devrait maintenir sa position. D’autre part, le segment pharmaceutique devrait croître à un TCAC d’environ 5,3 % au cours de la période mentionnée.

La prise de conscience croissante des avantages pour la santé associés à la consommation d’huile d’olive a conduit davantage de personnes à adopter des régimes alimentaires plus sains. De plus, l’expansion de la gastronomie méditerranéenne dans le monde entier a contribué à sa popularité et, par conséquent, à la demande croissante à l’échelle mondiale. Comme le montre le graphique ci-dessous élaboré avec des données du COI, la consommation d’huile d’olive a presque doublé entre 1990 et 2021.

Consommation huile dolive
Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole International

Selon ces données, au cours des campagnes 2019/20, 2020/21 et 2021/22, la consommation d’huile d’olive a augmenté plus rapidement que la production.

Bien que cette tendance ait été interrompue au cours des campagnes 2022/23 et 2023/24, l’augmentation de la consommation reflète les changements dans les modes de vie des consommateurs. La COVID-19 a modifié notre comportement et les consommateurs ont commencé à acheter des produits de meilleure qualité, ce qui a également entraîné une augmentation de la valeur du commerce mondial.

Comment la consommation et le prix affectent-ils les différentes catégories d’huile d’olive ?

Parmi les types d’huile d’olive, nous pouvons distinguer 4 catégories :

Consommation huile dolive

Les facteurs qui influent sur le prix et la consommation de l’huile d’olive affectent les quatre catégories, mais il convient de noter que le prix et la consommation de chaque catégorie fluctuent de manière indépendante.

Dans ce sens, il est important de souligner qu’au cours de l’année 2023/24, le prix élevé de l’huile d’olive vierge extra et vierge a entraîné une demande accrue d’huile de grignon d’olive en raison de son prix plus abordable. Ce changement de consommation a à son tour maintenu le prix de l’huile de grignon d’olive à un niveau élevé.

Pour illustrer les fluctuations de la consommation d’huile d’olive sur le marché, nous avons regroupé toutes les catégories afin de faciliter la compréhension, car bien qu’il puisse y avoir de légères variations entre elles, elles suivent toujours une tendance très similaire.

Pourquoi la consommation d’huile d’olive continue-t-elle d’augmenter ?

Au niveau mondial, cette dernière année est la première fois que l’huile d’olive ne représente que 1% de la consommation totale de matières grasses animales et végétales (en raison de la faible production des deux dernières récoltes). En temps normal, l’huile d’olive représente 3% de la catégorie. Par conséquent, nous pouvons affirmer que plus de production est nécessaire, car nous constatons qu’il n’y a pas suffisamment d’huile d’olive pour répondre à la demande mondiale croissante.

Voici les principales raisons qui stimulent la consommation d’huile d’olive :

Bienfaits sur la santé :

D’une part, l’huile d’olive est largement reconnue pour une série de bienfaits qui en font un aliment sain et hautement souhaitable dans les tendances alimentaires actuelles.

Ces avantages comprennent une teneur élevée en acides gras monoinsaturés et en antioxydants phénoliques, qui combattent le stress oxydatif et l’inflammation. De plus, il a également été associé à la réduction du risque de maladies cardiovasculaires, à la diminution des niveaux de cholestérol et à l’amélioration générale de la santé. C’est une excellente source de vitamine E et possède des propriétés anti-inflammatoires remarquables.

Polyvalence :

D’autre part, la polyvalence culinaire et le profil de saveur distinctif de l’huile d’olive en font un choix préféré parmi les consommateurs les plus exigeants. C’est un ingrédient essentiel dans diverses applications culinaires, des vinaigrettes aux marinades en passant par les sautés et les cuissons au four. Le goût et l’arôme exceptionnels de l’huile d’olive rehaussent les saveurs de plusieurs plats, ajoutant une touche de raffinement et de complexité.

Le régime méditerranéen, nommé meilleur régime pour l’année 2024 pour la septième année consécutive :

Dans un contexte où la recherche d’une alimentation saine est de plus en plus prioritaire, l’huile d’olive se distingue comme un pilier fondamental du régime méditerranéen, qui a été nommé pour la septième année consécutive comme le meilleur régime pour 2024 par US News & World Report.

Répondre à la demande croissante d’huile d’olive : les défis du changement climatique

Comme nous avons pu le constater récemment, le changement climatique est le grand défi auquel nous sommes confrontés. Nous sommes témoins de son impact sur la production d’huile d’olive, en particulier dans la région méditerranéenne, où l’on observe une tendance à des précipitations moins abondantes et à des températures plus élevées, comme l’a affirmé Jaime Lillo López, directeur exécutif du Conseil oléicole international (COI), à Olive Oil Times.

Heureusement, la culture de l’olivier peut jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique, car les plus de 11 millions d’hectares d’oliviers forment une sorte de forêt artificielle qui élimine 4,5 tonnes de dioxyde de carbone par hectare de l’atmosphère chaque année. Ainsi, il est estimé que la production d’un litre d’huile réduit de plus de 10 kilogrammes les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Il est même possible que l’avenir de l’huile d’olive repose sur la recherche sur l’augmentation de la production d’huile d’olive en dehors du berceau de l’olivier, le bassin méditerranéen. Mais en attendant, l’Espagne reste le leader mondial de la production.

La consommation d’huile d’olive : Une analyse par régions (2018-2024)

Ces dernières années ont été marquées par un marché dynamique mais aussi atypique. Dans la suite, chez Aceites de las Heras, nous entrerons dans les détails pour comprendre comment ces variations ont affecté à la fois la production et la consommation d’huile d’olive à l’échelle mondiale.

Consommation et production d’huile d’olive dans le monde de 2018 à 2023

Consommation HUILE DOLIVE
Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole International

2018/2019 : Pré-Pandémie

Pendant la période pré-pandémique, de 2018 à 2019/20, nous avons observé une augmentation de la consommation d’huile d’olive de 5,69%. Cela est dû à deux facteurs : d’une part, à la tendance générale de croissance de la consommation pour les raisons expliquées précédemment, et d’autre part, à une surproduction lors de la campagne de l’année 2018/19, qui a entraîné des prix très bas. Ces prix ont facilité l’achat du produit à l’échelle mondiale, pouvant même rivaliser avec les huiles végétales sur les marchés où le pouvoir d’achat est plus limité.

2019/2020 : L’Impact initial de la pandémie

La production a connu une baisse significative de 7,62% à 3020 mille tonnes. Cependant, grâce à la disponibilité d’huile de la campagne précédente, la consommation a pu rester élevée et a diminué de seulement 2,91% par rapport à l’année précédente.

2021/2022 : Les séquelles de la pandémie et la Guerre Russie-Ukraine

En 2021/22, nous avons connu une reprise de la production, ce qui correspond au cycle de l’olivier, qui alterne normalement chaque année des campagnes de production plus élevée avec d’autres de production plus faible. La consommation est revenue à un niveau similaire, voire supérieur à celui de l’année 2019/20, malgré la hausse des prix provoquée par le conflit Russie-Ukraine qui a déstabilisé le marché des huiles végétales, affectant également les huiles d’olive.

2022/2023/2024 : Chute dramatique de la production

Lors de la campagne 2022/23, on observe une chute dramatique de la production. Elle a diminué de 20% au niveau mondial et de 45% en Espagne par rapport à la campagne 2021/22. Partant de prix déjà au-dessus de la moyenne, la baisse de la production a entraîné une augmentation continue des prix, influencée également par les prévisions de la campagne 2023/24, qui étaient déjà estimées comme étant insuffisantes en raison de la sécheresse et des vagues de chaleur survenues dans toute la région méditerranéenne.

Comme le prévoyaient les prévisions, la campagne 2023/24 a également été médiocre, bien en dessous de la moyenne. Comme le reflète le graphique ci-dessous, les prix ont augmenté de manière catastrophique au début de la récolte à la fin de 2023 et resteront élevés tout au long de 2024.

Consommation huile dolive
Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole International

Qu’en est-il de la consommation pendant cette période ? En raison de la faible production et de la pénurie d’offre, la consommation a chuté de 17% au niveau mondial, également affectée par les marchés qui n’ont pas pu supporter la hausse des prix en raison de la capacité d’achat réduite des consommateurs finaux. Il faut également prendre en compte le fait que l’huile d’olive est facilement remplaçable par d’autres huiles végétales, dont les prix sont bien inférieurs.

Europa : tradition méditerranéenne

Consommation huile dolive

Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole InternationalL’analyse de la consommation d’huile d’olive en Europe au cours des dernières années, selon l’Organisation internationale de l’huile d’olive, montre que ce continent reste un consommateur important, représentant près de 50 % de la consommation mondiale.

Jusqu’en 2022, l’Espagne se démarquait comme le plus grand consommateur en Europe et dans le monde, bien qu’en raison de la sensibilité au prix du consommateur final, elle ait connu une réduction de sa consommation en 2022/23, étant dépassée par l’Italie et même les États-Unis, comme nous le verrons par la suite. Selon Facua, l’augmentation des prix en Espagne s’est également traduite par une augmentation de 69% du prix de l’huile d’olive vierge extra dans les supermarchés en 2023. Cependant, la demande n’a pas beaucoup diminué, car le nombre d’unités d’huile d’olive vendues reste très similaire à celui des années précédentes, mais dans des formats plus petits.

De plus, les consommateurs espagnols ont réduit leur consommation de catégories, les acheteurs habituels d’huile d’olive vierge extra passant à l’huile vierge et les acheteurs d’huile vierge passant à des catégories d’huile d’olive raffinée et d’huile de grignon d’olive.

Consommation huile dolive
Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole International

En revanche, les autres pays ont fluctué différemment entre eux. D’une part, la Grèce et la France ont connu une baisse de la consommation. Nous pouvons souligner comment la France est passée d’une consommation moyenne entre 2018 et 2022 de 137 mille tonnes à une consommation moyenne de 99 mille tonnes dans les années 2022/23/24, ce qui représente une baisse de 27,5% par rapport à la moyenne précédente.

Cependant, des pays comme l’Allemagne et la Suisse ont retrouvé leur niveau de consommation d’huile d’olive d’avant 2022. Cela peut être dû à la normalisation des nouveaux prix sur ces marchés, mais aussi à d’autres facteurs tels que la recherche d’une alimentation plus saine. Il est bien connu que l’Allemagne est le plus grand consommateur d’aliments biologiques en Europe, ce qui montre que le consommateur final se soucie autant de sa santé que de l’environnement.

Asia : l’huile d’olive est à la mode en Corée du Sud

Consommation huile dolive

Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole International et de TrademapEn Asie, les pays qui consomment le plus d’huile d’olive sont le Japon, la Chine, la Corée du Sud, la Thaïlande et les Philippines. Parmi ces pays, nous constatons que la Thaïlande et les Philippines sont restées relativement stables en termes de consommation au cours des dernières années. Pendant ce temps, le Japon et la Chine ont connu une baisse notable, étant des pays sensibles à l’augmentation des prix.

En ce qui concerne la Corée du Sud, elle a connu une augmentation substantielle, car de 2018 à 2022, la consommation cumulative a augmenté de 90%. Cela signifie qu’elle a pu supporter l’instabilité du marché et que par conséquent, l’huile d’olive gagne du terrain et une part de marché par rapport aux autres huiles végétales.

Moyen-Orient et Afrique du Nord : la baisse de la consommation en Turquie et au Maroc

Consommation huile dolive
Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole International

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, nous observons des modèles différents dans l’évolution de la consommation d’huile d’olive au fil des ans. Après la baisse de la consommation en 2020/21 en Arabie saoudite et en Tunisie, les trois dernières années montrent une certaine stabilité. En revanche, l’Égypte se maintient dans une fourchette de consommation stable.

D’autre part, la Turquie et le Maroc se distinguent par le contraste entre l’augmentation de la consommation en 2023, qui peut être associée à une récolte plus abondante cette année-là, et la baisse de la dernière année, due à une récolte plus faible et des prix plus élevés.

Amérique : Les États-Unis deviennent le deuxième consommateur mondial d’huile d’olive

Consommation huile dolive

Source : élaboration propre avec des données du Conseil Oléicole InternationalNous avons récemment appris que, pour la première fois en 2023, les États-Unis sont devenus le deuxième consommateur mondial d’huile d’olive, dépassant ainsi l’Espagne. Une combinaison de la croissance de la présence de l’huile d’olive aux États-Unis et de la forte diminution de la production en Espagne au cours des deux dernières récoltes a provoqué ces changements de tendance.

« Les États-Unis se positionnent comme le deuxième consommateur mondial d’huile d’olive en 2023, dépassant l’Espagne. »

Le comportement des consommateurs diffère dans chaque marché, et tandis que certains marchés, comme les États-Unis, sont moins sensibles aux variations de prix, d’autres, comme l’Espagne, sont plus sensibles à ces augmentations.

De leur côté, le Canada, le Mexique et le Brésil restent assez stables, le Mexique étant celui qui a le plus perdu de consommation au cours des deux dernières années.

Conclusion

Tant la production que la consommation d’huile d’olive ont doublé au cours des 40 dernières années, mais les effets du changement climatique perturbent les prix, et le secteur oléicole devra faire face à l’augmentation de la demande en améliorant les plantations actuelles et en intégrant de nouveaux systèmes de culture intensive et super-intensive avec une plus grande densité d’arbres par hectare.

Malgré ces défis, l’huile d’olive reste un favori parmi les consommateurs en raison de ses bienfaits sur la santé, de sa polyvalence et de la popularité du régime méditerranéen, nommé meilleur régime pour l’année 2024 pour la septième année consécutive.

Heureusement, la culture de l’olivier peut jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique, car les millions d’hectares d’oliviers forment une sorte de forêt artificielle qui élimine 4,5 tonnes de dioxyde de carbone par hectare de l’atmosphère chaque année.

Il existe donc un besoin mondial de mieux nourrir une population croissante, il est donc essentiel d’adapter la production à ces nouveaux défis.


IVACE UE

PROYECTOS DE DIGITALIZACIÓN DE PYME (DIGITALIZA-CV) 2023. Cofinanciado por la Unión Europea. Expediente es IMDIGA/2023/233


Col·labora: Suport a la promoció exterior de La Comunitat Valenciana 2023 Import rebut: 7085,68€

Promoció exterior de La Comunitat Valenciana